Pas de surprises dans le garage : L’estimation des coûts

Une estimation des coûts dans l’atelier de réparation automobile

Les réparations du véhicule entraînent des coûts qui ne peuvent pas toujours être planifiés précisément à l’avance. Surtout lorsqu’il s’agit de travaux complexes, vous souhaitez, en tant que propriétaire, disposer d’une certaine sécurité de planification afin de pouvoir régler les coûts à ce moment-là. C’est pourquoi il est possible d’obtenir une estimation des coûts à l’avance afin d’avoir une meilleure vue d’ensemble des prix résultants. Cela nécessite une analyse et un calcul précis du matériel et de la quantité de travail nécessaire. De nos jours, l’estimation des coûts est un moyen courant pour les ateliers d’informer les clients d’une commande en cours. Elle permet également d’obtenir une offre comparative et de réaliser des économies.

Que comprend une estimation des coûts ?

Une estimation des coûts est généralement faite par écrit et doit inclure toutes les informations sur les coûts prévus. Une estimation grossière ne suffit pas, car les différents postes doivent être ventilés en conséquence. Cela comprend, par exemple, le type et l’étendue des travaux nécessaires. Une indication concrète de la quantité de travail (temps) doit également être disponible. Le salaire horaire calculé peut varier en fonction de l’atelier. Un atelier agréé facture généralement plus cher qu’un atelier indépendant. Il existe également des différences quant à la personne qui effectuera le travail. Un contremaître peut souvent facturer un salaire horaire plus élevé qu’un simple employé. En outre, des informations sur le coût des matériaux doivent être incluses dans un devis. Enfin, une date doit être fixée jusqu’à ce que l’estimation soit valable.

Les détails sont-ils contraignants ?

Selon la loi, les informations fournies dans un devis ne sont pas contraignantes, car il ne s’agit que d’un calcul concret des coûts possibles. Une entreprise ou un atelier n’assume aucune responsabilité pour les informations fournies. Souvent, ces informations sont également notées avec précision sur l’estimation du coût ou le client en est informé verbalement par le consultant. Il n’existe pas de règlement spécifique concernant la validité d’une telle estimation des coûts. Il y a des entreprises où la validité n’est que de 14 jours, d’autres offrent jusqu’à 30 jours, voire plus. Cependant, il y a toujours le risque que, dans l’intervalle, les coûts d’utilisation des matériaux augmentent. Il convient donc de maintenir une période de validité assez courte, afin d’éviter que des litiges ne surviennent plus tard si les coûts s’avèrent finalement un peu plus élevés.

Un découvert des coûts est possible

Comme une estimation des coûts est toujours fournie sans obligation, les coûts peuvent s’avérer un peu plus élevés que ce qui a été calculé. Toutefois, il ne faut pas laisser cette situation s’aggraver de façon démesurée. Dans le domaine de la juridiction, un dépassement des coûts allant jusqu’à 20 % est généralement considéré comme acceptable. En cas de dépassement encore plus important, vous pouvez généralement décider, en tant que client, si l’ordre doit être exécuté au prix indiqué ou si vous devez procéder à une annulation extraordinaire. Dans la plupart des cas, cependant, de tels scénarios ne se produisent pas dans les calculs sérieux. Bien entendu, il est également possible que vous, en tant que client, finissiez par payer un peu moins que ce qui avait été calculé à l’avance – par exemple, si une perte s’avère finalement moins compliquée.

La création est-elle gratuite ?

L’établissement d’une estimation des coûts est relativement long, surtout pour les grands projets ou les réparations, et représente un temps de travail précieux pour l’atelier. La plupart des estimations de coûts sont gratuites, mais il est également possible d’exiger une redevance appropriée. Toutefois, le client doit en être informé au préalable. Ensuite, vous pouvez soit accepter, soit refuser une estimation des coûts. Dans certains cas, il est utile d’investir quelques euros pour un calcul précis si cela vous permet d’obtenir un calcul et une ventilation précis. En particulier dans le cas de réparations importantes et complexes, cela vous aidera à maîtriser les coûts et vous aurez une idée concrète. Toutefois, il ne faut pas confondre une estimation des coûts avec un devis, car celui-ci est toujours contraignant pour une entreprise. Si une offre concrète avec un prix est sur la table, elle ne peut pas être simplement modifiée par la suite. Lors de la préparation d’une estimation des coûts, vous ne devez jamais vous laisser mettre sous pression. Il peut également être utile d’obtenir un autre devis d’une autre entreprise, afin d’avoir une comparaison optimale et de pouvoir choisir en conséquence.